Compte-Rendu de l’Atelier Stratégique du 09 Octobre 2017

Le Département des Postes et Télécommunications, secteur à fort potentiel de croissance, s’est engagé à contribuer à la promotion de la relance des secteurs productifs, l’un des grands piliers de la profession de foi de Son Excellence Monsieur le Président de la République Chef de l’Etat.

 

A cet effet, une Note relative à la redynamisation des activités du Centre des Chèques Postaux (CCP) a été soumise à l’examen du Gouvernement et a suscité une recommandation du Conseil des Ministres à travers la Notification Décision n° 063 du 04 mai 2017.

 

Dans le cadre de la relance des activités économiques, l’Office National des Postes et de l’Epargne (ONPE) a opté pour la mise en œuvre d’une croissance inclusive en fournissant aux populations à revenus modestes notamment le monde rural, les services financiers émergents y compris la banque postale afin d’encourager l’épargne populaire. Aussi, à la veille de la Journée internationale de la Poste le 09 octobre 2017, l’ONPE a organisé le 06 Octobre 2017 un Atelier Stratégique sur le thème « La Poste Facteur d’Inclusion Financière » en prélude à la journée mondiale dont le principal objectif était de promouvoir l’émergence d’un service financier accessible à toute la population particulièrement le monde rural.

 

Outre les Membres du Gouvernement qui avait accompagné le Ministre des Postes et Télécommunications, prenaient à cet Atelier, le Contrôleur Général des Sociétés d’Etat et Offices Publics, les Membres du Conseil d’Administration de l’ONPE, les Membres des différents cabinets ministériels, les représentants des institutions financières et partenaires techniques et financiers bilatéraux et multilatéraux résidents à Bangui et de l’Université de Bangui, les représentants des principaux acteurs de développement socio comiques notamment  de l’administration  publique, du secteur privé, de la société civile.

 

Au cours des travaux, les Participants ont eu à faire un diagnostic sans complaisance de la situation du secteur postal duquel ils ont sorti des recommandations pertinentes.

L’on peut retenir des éléments de diagnostic de l’Atelier que si le secteur postal est aujourd’hui dans cet état, c’est de la responsabilité de tous notamment les mauvaises décisions gouvernementales et la mauvaise gestion des différents responsables successifs.

Les recommandations formulées pour l’essentiel à l’endroit du Gouvernement et de l’ONPE se résument ainsi :

 

A l’endroit du Gouvernement, il s’agit de :

 

  • Soutenir et encourager l’innovation dans le domaine de l’inclusion financière et des services financiers Postaux électronique et physiques diversifiés;
  • Mettre en œuvre la mutation de l’ONPE vers l’Office National des Postes et de Service Financier (ONPSF) et l’opérationnaliser ;
  • D’inscrire parmi ses priorités les projets d’investissement dudit Office ;
  • Promouvoir et soutenir financièrement le développement de nouveaux modèles d’entreprise postale et faciliter la diversification et l’intégration dans le cadre des activités issues du commerce électronique ;
  • D’accélérer l’adoption de la loi sur la décentralisation et la régionalisation ;
  • De poursuivre la restauration de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire national, notamment par le déploiement des forces publiques.

 

A  l’endroit de Office National des Postes et de l’Epargne(ONPE), il s’agit de :

  • Proposer au Gouvernement une feuille de route pour la mutation de l’ONPE vers l’Office National des Postes et de Service Financier (ONPSF) et son opérationnalisation effective ;
  • Procéder à l’opérationnalisation de l’ONPSF avec fiabilité, rapidité afin de donner confiance aux clients ;
  • Entamer les procédures de création d’une filiale poste finance de 2eme catégorie pour la promotion d’inclusion financière ;
  • Sensibiliser les populations sur l’importance de disposer d’un compte d’Epargne et autres services financiers postaux dans les bureaux de Poste ;
  • Former le personnel de l’ONPSF en matière de leadership transformationnel et perfectionner les anciens agents ;

 

Appliquer l’accord collectif d’établissement

  • Développer et mettre en place des services et produits modernes harmonisé ;
  • Renforcer les réseaux et les capacités en matière de technologies de l’information et de la communication afin de permettre un déploiement efficace des services financiers Postaux et de favoriser ainsi l’inclusion financière.

 

Ces recommandations, toutes axées sur le modèle économique et la modernisation des services financiers postaux pour l’ensemble des populations et notamment les segments à bas revenus comme le monde  rural,  pour faire de la Poste un acteur clé de l’inclusion financière, une forme novatrice sur le marché des services financiers, ont été traduites en feuille de route ici soumise au Gouvernement.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*